ESPOIR 18

Espoir 18 est une association basée sur Paris – dans le 18ème arrondissement.

Son objectif :

Dans un esprit de co-construction mener des actions ludiques valorisant chaque partie prenante afin de créer du lien social et contribuer au vivre ensemble. Entre jeunes et policiers.

Objectif I : Former et sensibiliser les principales parties prenantes de ce projet à cette question du dialogue entre les jeunes et les forces de l’ordre.

Objectif II : Mettre en place des outils afin de faire évoluer les perceptions mutuelles entre les jeunes et les forces de l’ordre et de modifier leurs comportements respectifs.

Objectif III : Mener une politique d’évaluation rigoureuse des résultats et de l’impact social de leur action.

Il y a quelques semaines, l’association a organisé une soirée « Droits et Devoirs » afin de faire découvrir sous forme de jeux (Jeux de rôles, jeu de l’oie etc.) les droits et les devoirs de chacun dans certaines situations conflictuelles, apporter des notions et les mettre en pratique, une introduction au code de déontologie sous forme de jeu ludique etc.

L’association travaille main dans la main avec la police nationale sur toutes leurs actions.

Quelques photos de cette soirée :

Pour découvrir l’association Espoir 18, vous pouvez retrouver une présentation de l’association par ici :

Présentation Espoir 18

Et pour plus d’informations et si vous voulez les rejoindre : Site Internet – Espoir 18

Tournoi de foot – Fraternité Générale & Red Star FC

Le samedi 13 octobre 2018, l’association Fraternité Générale organisait – en partenariat avec le Red Star FC, un tournoi de foot.
A cette occasion, ils ont invité une dizaine d’associations luttant contre toutes les formes de discrimination et œuvrant à la déconstruction des préjugés.

Le collectif Citoyens & Policiers y a participé, au même titre que Sports dans la ville, Coexister, Les Dégommeuses et bien d’autres.

Le but de cet évènement était de regrouper des personnes de différents horizons, pouvant avoir des préjugés les uns envers les autres et qui ne se seraient jamais rencontrées si elles n’avaient pas été rassemblé sur le même terrain.

Anciens détenus, réfugiés, jeunes de quartiers, étudiants de grandes écoles, policiers, de religions différentes, cultures différentes parfois, d’univers différents.

Ce jour-là, 14 équipes ont été formé. Chacune d’elle était constituée de membres de toutes les associations. Il a fallu faire connaissance, s’apprivoiser et ne faire qu’une équipe solidaire sous le même maillot malgré nos différences.

Gaëlle Van Der Maslow a participé, accompagnée d’une policière municipale de Seine-Saint-Denis. Elles n’ont pas joué ensemble mais ont été – au même titre que tous, dispatché dans des équipes différentes.

 » Au départ, j’étais un peu perdu – je dois bien l’avouer. Je me suis retrouvée dans une équipe avec des membres de l’asso Coexister, Sport dans la ville etc. Des personnes que je ne connaissais pas, d’un univers différent du mien.

On a désigné un capitaine et on a commencé à s’entraîner ensemble.

Moi, la seule fille de l’équipe parmi des jeunes de quartiers principalement. Je me suis dit dès le départ que j’allais être catalogué comme le boulet de l’équipe ! Et qu’ils allaient vite me mettre de côté.

Pas du tout. Ils m’ont intégré tout de suite, me donnaient des conseils pour arrêter le ballon efficacement, m’encourageaient. Moi qui ne suit pas très foot, j’ai vraiment aimé jouer avec eux. Je me suis attachée à mon équipe en une après-midi.

On a vraiment trouvé une bonne cohésion, c’était vraiment une bonne équipe.

Quand on a gagné les 1/4 et qu’on s’est retrouvé en 1/2, le capitaine de l’équipe s’est exclamé : « Wesh ! On est en demie, AVEC UNE FILLE et en plus, ELLE VEUT ÊTRE FLIC ! »

Mémorable. On est tous parti dans un fou rire général.

Et à ma grande surprise, on a même gagné le tournoi ! Effusion de joie générale de l’équipe.

Il faut dire que nous avions un très bon gardien !

Néanmoins, ça prouve aussi que sur un objectif commun, lorsqu’on met de côté nos différences, on peut aller très loin ensemble.  » – Gaëlle Van Der Maslow

Un tournoi à refaire donc. Mais le plus important dans cette initiative est également d’avoir mis en lumière les nombreuses associations qui œuvrent chaque jour à la déconstruction des préjugés pour avancer mieux, ensemble.

Créer un terrain propice aux échanges est l’un des objectifs du collectif Citoyens & Policiers.

Nous remercions chaleureusement l’association Fraternité Générale et le Red Star Fc de nous avoir invité à ce tournoi.

Pour écouter le retour de Sandrine Oudin, sur France Inter, c’est par ici :

Les bonnes ondes – « Tous sous le même maillot ! » de Sandrine Oudin

FRANCE INTER – Les Bonnes Ondes : « Tous sous le même maillot ! « 

 

Le samedi 13 octobre 2018 à St-Ouen, l’association Fraternité Générale – en partenariat avec le Red Star FC organisait un tournoi de foot auquel ils ont conviés une dizaine d’associations luttant contre les discriminations et œuvrant à la déconstruction des préjugés.

Tournoi auquel le Collectif Citoyens & Policiers a participé.

A cette occasion, Sandrine Oudin nous a fait l’honneur de sa présence afin de relayer cette action dans son émission : « Les bonnes ondes » sur France Inter.

Pour écouter le podcast ou le réecouter, c’est par ici :

Les bonnes ondes de Sandrine Oudin – « Tous sous le même maillot ! »